Etape 2 : la préparation théorique

Au travers de cette aventure, nous avons deux préoccupations : la sécurité et le plaisir.

Il existe une multitude de formations proposées par divers organismes. Nous avons choisi celles qui nous semblaient incontournables avant le grand saut : plusieurs raisons nous ont poussé à planifier un programme de formations plutôt intensif : tout d’abord pour monter en compétences dans divers domaines, pour ne pas passer à côté des éléments indispensables que tout bon marin soucieux de sa sécurité (et celle de sa famille) doit savoir et enfin nous permettre d’aborder cette année avec plus de sérénité en cas de coup dur… en tout cas psychologiquement parlant !

  • mécanique des diesels marins
  • Énergie et électricité marine
    Bon, vu la thématique, c’est le Capitaine qui se charge de cette partie… et bien entendu de nous (dé)former pour les mettre en pratique sur le bateau… La gestion de l’énergie est certainement un des grands challenges à bord… terriens que nous sommes où il suffit d’appuyer sur un bouton pour avoir de l’electricité et de tourner un robinet pour avoir de l’eau chaude…sur un bateau, il y a aussi des robinets et des boutons poussoirs… par contre le forfait « all inclusive » demande quelques efforts et un peu de gestion au quotidien…
  • Formation médicale en milieu isolé
    Mathilde et moi participons à cette formation… mieux vaut participer à 2 si par cas le blessé est celui qui a fait la formation!!! encore une formation super intéressante… une vision large des besoins en terme médical (pharmacie de bord, soins premiers secours et plus si besoin comme points de suture, agrafes, attelles, diagnostic de situation, appel VHF ou téléphone à un médecin, savoir expliquer une situation. En résumé, formation dense car bien entendu on est loin d’être médecin mais connaître les gestes qui peuvent sauver ou soulager c’est quand même bien!

  • La chaîne de la sécurité en haute mer
LA formation incontournable à nos yeux pour mieux appréhender la chaîne de la sécurité en cas de coup dur (avarie, tempête, casse, blessé à bord, incendie à bord, etc…), savoir se préparer face à une situation compliqué, comment percuter un radeau de survie et fusées de détresse via des cas pratiques en situation, récupérer un homme à la mer sous voiles et au moteur. Là on ne parle que du pire et les anecdotes font parfois froids dans le dos… mais se préparer au pire c’est déjà anticiper et éviter que cela n’arrive !
  • la météo
Super formation qui éclaire sur les bonnes pratiques pour établir sa route en fonction des conditions météo : lecture du ciel et des nuages,  phénomènes météorologiques, lecture, décryptage et analyse des fichiers grib (vents) et cartes météo avec un seul et unique objectif : comment diminuer ou éviter le risque de se faire piéger dans une mer dangereuse.

3 réflexions sur “Etape 2 : la préparation théorique

      1. Merci pour vos commentaires et votre souci de partager votre périple. Vous souvenez vous des coordonnées des organismes où vous avez effectué vos stages avant le départ ? Meteofrance ? Sante à Toulouse ? …. bon vent. J espère concrétiser comme vous sur un supermaramu… un jour…. Claude Carcassonne

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s