L’envers du décor…

Cela fait maintenant un mois et demi que nous avons quitté la France. Le temps passe vite sur terre et en mer c’est pareil avec pourtant un rythme qui n’a carrément rien à voir

comparé avec la course contre la montre que nous avons pu connaître dans nos vies terriennes.

Le rythme quotidien est ponctué par des considérations philosophiques de la plus haute importance : 1) qu’est ce qu’on mange à midi / ce soir ? 2) je suis fatigué… je vais faire la sieste, 3) qui veut se baigner avec moi?, 4) qui a laissé trainé sa serviette, son short, ses claquettes?, 5) qui fait la vaisselle ce soir ? 6) Si je me douche que demain, c’est pas grave, si ?, 7) Purée, j’en ai marre de ranger toutes vos affaires  (heu, ça c’est que moi, Lisa, que ça énerve un peu beaucoup tous les jours et pourtant à terre je ne le voyais même pas le bazar… bizarre, y aurait il des gènes qui remonteraient à la surface???!!!)

Nous nous habituons peu à peu à notre nouvelle vie de nomades des mers entre réparations du bateau et saut de puce de cala en cala où nous admirons le paysage et profitons des fonds marins.

Eh oui, parlons un peu de l’envers du décor : on nous avait prévenu que le maître mot à bord d’un bateau était « Bricolage » mais là on a été plutôt  gâté en peu de temps !!!

Sur ce premier mois, nous avons eu quelques déboires qui servent aussi à forger notre expérience maritime nous diront les optimistes :)…entre les problèmes de voiles (déchirement d’une voile avant à remplacer), les problèmes de moteur (démarreur, carter d’huile), les haubans à changer car trop usés pour s’attaquer à un an de mer (pour les non initiés, ce sont les câbles qui tiennent le mât, donc mieux vaut qu’ils soient en bon état…), la goupille de l’axe de la poulie des bosses de ris qui s’est dévissée, qui a fait sauté l’axe et entraînant  donc l’inutilisation des bosses de ris (pour info, les bosses de ris servent à réduire la grand voile par gros temps donc c’est mieux de les avoir qui fonctionnent correctement), les problèmes électriques, les fuites d’eau des réservoirs (tant que c’est que de l’eau douce dans les cales, c’est pas grave!!!), les écoutes qui s’entortillent, bref…on a appris pleins de choses !!! Grosso modo, une bonne semaine d’immobilisation au total pour faire face à ces imprévus et réparer mais il faut aussi relativiser: on aurait préféré que cela n’arrive pas notamment sur certains aspects liés directement à la sécurité qui nous ont fait un peu douté sur le moment mais d’un autre côté mieux vaut que cela arrive au début du voyage et puis nous avons eu un soutien et une réactivité impeccables de notre loueur ce qui facilite grandement les choses dans la mise en œuvre des solutions techniques. C’est là qu’on s’est dit, que la location avait ses avantages car ces désagréments sont à priori le lot commun à plus ou moins long terme des plaisanciers…Et puis par cet enchaînement de petits et gros problèmes, nous connaissons mieux notre bateau (enfin surtout Toto le Bricolo, Toto le mécano!) et nous partons maintenant plus confiants et sereins vers le Sud.

DSC_0548-min

En parallèle, nous nous émerveillons tous les matins au p’tit déj  de notre terrasse avec  vision panoramique intégrée qui nous offre différents angles de vue au gré des mouvements du bateau à l’ancre. Plaisir simple, on a jamais  autant apprécié les confitures maison et le pain grillé!!! D’ailleurs le stock s’amenuise trop rapidement, avis aux prochains voyageurs …

Début septembre marque aussi la période de la rentrée scolaire mais là on s’est fait plaisir : on a commencé avec deux jours de retard (les enfants ont adoré ce petit écart à l’ordre établi, ben nous aussi ma foi, c’est rigolo!!!), à l’heure qu’on a voulu (Oh non, 8h00 c’est trop tôt on ne va jamais y arriver… bon on a cédé parce qu’effectivement 8h00 c’est tôt aussi pour les parents!!!) et on a même fait cours un dimanche car le lundi on avait prévue une sortie… le top quoi… enfin presque… car quand on rentre dans le détail des cours du CNED, ben ça ne rigole pas. Cours plutôt très bien faits mais il ne faut pas chômer et être super concentré. Ca demande beaucoup d’autonomie, beaucoup de réflexion personnelle, beaucoup de recherches. Ca coince un peu à vrai dire au démarrage… le virage est un peu trop raide par rapport au confort des années collège. Le petit bémol à ce système est la nécessité d’avoir internet car de nombreuses vidéos et exercices sont directement sur le site internet du CNED  et sur un bateau, ce n’est pas super évident. Pour le moment, sur la côte espagnole, on arrive à avoir régulièrement de la connexion mais cela risque de poser un problème de temps en temps quand même. On verra…

DSC_0571-min
Cours depuis la terrasse…
Allez un dernier petit quizz : quelle est l’activité préférée des marins agenais quand ils louent une voiture ?

  1. faire une pointe de vitesse car avancer à 15km/h quand tout va bien ça va un moment…
  2. chercher le plus gros supermercado de la ville pour remplir la voiture d’eau comme si on en avait pas assez autour de nous…
  3. profiter de la région et des activités culturelles
  4. autre…

On attend vos réponses avec impatience… attention y’a un piège !!!

Un abrazo

 

Les Tolimara

3 réflexions sur “L’envers du décor…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s