Antigua et Barbuda

 Après une traversée super agréable depuis Baie Mahaut en Guadeloupe, nous atterrissons au Sud d’Antigua. Les dauphins viennent nous souhaiter la bienvenue juste avant d’entrer dans le port d’English Harbour… toujours aussi magique!

Antigua est une île plutôt dédiée au tourisme de luxe. L’arrivée à English Harbour donne immédiatement le ton. Les super yachts et voiliers à quai sont plus gros les uns que les autres, les équipages permanents occupent leurs journées à faire briller les inox en attendant le propriétaire pour quelques jours de navigation dans les Antilles.

Une entrée de port peu visible depuis la mer, une entrée à faire avec précaution en slalomant entre les bateaux au mouillage. Le mouillage à cet endroit s’avère impossible vu le nombre de bateaux déjà sur place. Nous passons donc sur la baie d’à côté, Falmouth Harbour, beaucoup plus aéré et tout aussi bien abritée. Nous ne nous attarderons pas et passerons simplement une journée à flâner dans ce port dont plus de deux heures à faire les papiers d’entrée/sortie… ancienne base stratégique de la Royal Navy au temps de l’amiral Nelson. Nous comprenons mieux pourquoi l’entrée de ce port en arrivant était aussi peu visible du large…Les bâtiments ont été rénovés et restaurés comme à l’époque avec un village reconstruit dans son jus…fait de pierres, de briques, des bardages servant à abriter aujourd’hui tous les commerces pouvant satisfaire l’appétit goulu des passagers des bateaux de croisière.

La cartographie de l’île avec une barrière de corail protégeant toute sa côte Atlantique des entrées de houle nous incite à sortir des sentiers battus (côte sous le vent) dès le lendemain et à nous avancer vers la côte au vent… Un bon repérage sur les cartes électroniques des passes les plus « faciles » à manœuvrer et nous voilà avec Manoir notre batocopain à Non Such Bay, Green Island, au milieu des patates de corail, tous les sens en alerte avec un œil constant sur la cartogaphie électronique mais pas que… les enfants à l’avant pour repérer les tâches sous l’eau…On passe d’une animation touristique débordante à un calme olympien à naviguer entre des îlots habités ou pas…les bateaux de passage peuvent se compter sur les doigts d’une main, nous nous retrouvons quasiment seuls sur des mouillages préservées de toute animation touristique (ou presque…).

DCIM100GOPROGOPR1334.JPG

Mouillage devant Green Island dans une immense baie protégée par la barrière de corail, pas de vagues. Les constructions à terre sur cet îlot peuvent faire penser à certains films américains, des propriétés indescriptibles avec plage privée et bien sûr piscine (pour se dessaler après un bain dans le lagon). Nous essayons de descendre à terre, nous somme accueillis par un gardien qui nous explique que nous ne pouvons pas débarquer, l’île est privée. Ah pardon! En bon Français, nous remontons sur notre annexe pour chercher un lieu où débarquer quand même… de l’autre côté de l’îlot…là, nous tombons sur un resort à l’américaine. Nous accostons au ponton… un gardien vient nous voir et nous dit que nous ne pouvons pas rester là (on n’a pas déjà vécu cette scène???!!!), c’est privé MAIS que nous pouvons poser l’annexe sur le sable à quelques dizaines de mètres loin des yeux des résidents et marcher entre l’eau et le sable sur une bande de 10 mètres… mais c’est génial!!! On progresse par rapport à la première rencontre!!! Bon, on ne tentera pas un 3ième stop… nous rentrons sagement au bateau, préparer l’apéro… deux heures plus tard, nous avons droit à un magnifique feu d’artifice tiré depuis la plage privée d’une villa, devant nous… Mathilde a trouvé de suite l’explication… c’est le petit dernier qui a fait caca dans son pot tout seul!!!

Nous trouverons tout près de là notre prochain mouillage, cette fois face à des îlots déserts… une plage, quelques kite-surfs, des eaux turquoises, des langoustes…what else ? Nous continuons notre remontée vers le Nord et faisons un stop derrière Long Island où des îlots inhabités occupent l’espace derrière la barrière de corail. Sous notre coque des raies, tortues et même un petit requin d’un mètre environ croisé par Luc (captain du batocopain Manoir) qu’il a réussi à capturer furtivement avec sa Gopro. C’était bien un requin. Ils attaquent très rarement paraît-il, donc pas d’inquiétude!

Cap sur Barbuda

Barbuda est à 4 heures de navigation au nord. Une traversée plaisir, mer calme, soleil, vent portant, le bateau tout juste caréné la veille file entre 8 et 12 nœuds. Manoir notre batocopain nous précède et nous jetons l’ancre devant une plage déserte de 10 kms. Les couleurs sont du jamais vues. Le matin, au réveil, nous sommes deux au mouillage, Manoir et nous…

Nous gonflons les paddle, pour aller sur la plage… nous sommes seuls, nous ramassons des coquillages. La plage garde encore en mémoire la violence des vagues de l’ouragan Irma sur cette lagune.

L’unique village, Codrington derrière le lagon normalement accessible par le Nord est maintenant accessible par l’Ouest…une passe s’est ouverte suite à l’ouragan. Barbuda a été touchée par l’ouragan Irma fin d’été 2017. Nous descendons à terre. En réalité, Barbuda a été détruite par Irma. Autant nous avions eu en Dominique un premier regard sur ce que peut provoquer ce genre de catastrophes naturelles, autant ici nous déambulons sans voix dans les rues de l’unique ville que comporte Barbuda. L’aide américaine est présente, tentes de toiles et équipes de reconstruction sont à pied d’œuvre. C’est le chaos 7 mois après le passage de l’ouragan. La veille de la catastrophe, la totalité des habitants de l’île fut déplacée sur Antigua par le gouvernement. Heureusement.

Une supérette est ouverte. Nous entrons, prenons quelques produits et discutons avec le gérant. Tout comme en Dominique, nous retrouvons le même état d’esprit, heureux d’être en vie, prêt à tout reconstruire et reprendre le cours de la vie. « C’est comme ça, on va tout refaire et repartir… ». 600 habitants sur l’île avant l’ouragan, seulement 150 sont revenus depuis… Prendre des photos nous semble indécent et pourtant ce n’est que le reflet d’une autre réalité… témoignage d’une catastrophe naturelle où on se sent bien petit…

Les ToLiMaRa et le bateau Manoir vont se séparer ici, à Barbuda, Luc et Cathy redescendent en Guadeloupe récupérer des amis, nous devons poursuivre vers St Barth, St Martin et les îles Vierges Britanniques. Nous aurons fait un bout de chemin ensemble, échangé des expériences, découvert des petits paradis, bu (un peu) de rhum aussi, dégusté notre pêche.

Nous partirons demain à l’aube cap à l’ouest pour St Barth en espérant que nos routes se recroisent… Belle rencontre!

6 réflexions sur “Antigua et Barbuda

  1. Bonsoir.
    Que c est beau.!!! Merci pour ces photos magiques et magnifiques.c est vraiment tellement beau que je me demande si vous allez avoir envie de rentrer😉
    Pas été trop présente depuis qlqs temps car gros soucis avec un oeil…
    A la rentrée lundi 23 ,loup apportera un bateau de pirates en classe et nous regarderons les photos.
    C est ok pour des photos de poissons car ils sont très beaux et si vous voulez ajouter d autres photos avec le loup vous pouvez. Merci en tout cas pour nous faire profiter de ces paysages .A bientôt.
    Marie Jose

    J'aime

  2. salut
    juste un petit coucou, ça faisait un moment que je ne vous avais pas lu, quelles belles histoires et belles photos…c’est magique.Une jolie pose évasion au milieu de ma journée de travail. Je vous embrasse et pense bien à vous.Gavez-vous. A plus

    J'aime

  3. Que de beauté! Photos et vidéos à faire mourir de plaisir… J’adore vos récits. Profitez de ces bleus et verts de la mer. Bisous à tout l’équipage 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s